Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 19:11
                                           


La solitude perpétuelle fut ton lot, oh mon  Beethoven!

Et quand l'homme à la faulx, juge,est venu te chercher

L'art pur, divin venait de rentrer dans le monde  entier

Pour ne plus jamais, jamais le quitter, oh mon Beethoven


Quand ta musique au rythme marqué, fort, impétueux

Me joue la très belle symphonie en ut majeur, heureux

Et emporté je suis par l'écho  des bois,  des  rochers

Arbres et cieux, que tu  as   en langage  unique, créé.

                                       

Oh mon Beethoven,tu as su être aussi, intime, familier

Dans la triste quatrième en si bémol majeur renonçant

À tes fougeux, fiers emportements pour nous  laisser

Une oeuvre douce et empreinte d'un  passé  émouvant!

                                             

Comme tu le   clamais haut, mon Beethoven, il n'existera

Qu'un    seul    Beethoven,    dont   le   tragique destin

Dont  la  cinquième   nous  révèle  magnifiquement  la  fin

De ta vie mais le début d'une autre avec le vrai Maëstria!

                                        Nicole Savard

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicsav - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Nicole Savard
  • Le blog de Nicole Savard
  • : Mon blogue renferme mes poèmes et mes oeuvres en peinture.Il ya aussi des critiques de livres et mes recettes préférées.
  • Contact

nicsav

Recherche

Liens