Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 20:48
Tout le monde alerté accourt
La folie s'empare de l'humain
Pour ne pas voir arriver  sa fin
Il fait les cent pas loin de sa cour

Il attend patiemment sous la pluie
Le froid, le vent son ultime dose
Qui, croit-on lui lui servira de survie
Afin de jouir encor d 'une vie  en rose

Comme des moutons menés à l'abattoir
Chacun tête baissée, épuisé tend le bras
Dans ses yeux, la peur  , ce spectre noir
Lui apparaît le clouant déjà au matelas.

 Imaginant le pire des scénarios
 Alimenté par la presse à catastophes
L'homme, ce  pauvre pantin, myope
Petit à petit , pas à pas se décompose

Ne cherchant pas à comprendre
Les tenants et aboutissants du problème














 




 
Repost 0
Published by Nicsav - dans Poésie
commenter cet article
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 01:35





Il   existe un temps où le coeur lâche
Un temps où tout s'en va à  la débâcle
Ce temps n'est  pas heureux   ni béni
Le glas sonne et  l'on va   vers l'infini

Les années   ont fui dans le  courant  de la vie
Sans savoir qu'elles ne   reviendraient   jamais
Et      quand  l'heure   du   départ s'évanouit
Les  bras   pendant on meurt tous insatisfaits

Comme     l'oiseau ,   sur   l'arbre haut perché
 Par  son   chant    unique    charme  l'humanité
La    vie  par    ses attraits   omnubile l'homme
Ce pauvre   pantin  aux désirs qui  le corrompent

Il existe un temps où la vie  s'éteint
Un temps où  le bonheur   n'est plus
Ce mortel  temps  tous  nous atteint
Dans le   moment  le   plus inattendu
Repost 0
Published by Nicsav - dans Poésie
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 02:28


En effeuillant la Marguerite

de Marguerite Lescop

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

critiqué par Nicole S., le 1 mars 2009
(Chicoutimi, Inscrite le 27 février 2009, 65 ans)

La note: 6 etoiles

En effeuillant la Marguerite

Marguerire Lescop est une auteur que j'aime vraiment. Elle est drôle, chaleureuse, dynamique . Dans "En effeuillant la Marguerite" , l'auteure continue de se raconter dans un style rempli de simplicité et de sincérité.


En ce qui me concerne, c'est un livre qui peut servir de modèle à bien des femmes dont la morosité fait partie intégrante de leur vie. J'ai souri, j'ai ri et parfois même pleuré en écoutant une femme décrire sa vie avec autant de véracité. Il n'y a aucune complaisance dans les aventures , les anecdotes qu'elle raconte avec brio et humilité.

Je me suis sentie conquise tout de suite par une auteure de 80 ans et plus. Vieillir ne me semble plus aussi effrayant, aussi ennuyeux et aussi statique. Non , selon l'auteure, vieillir est synonyme d'activités, peut-être différentes de celles de la jeunesse, mais tout aussi captivantes, animées et joyeuses.


La vie est belle, remplie de promesses même à un âge avancé.Elle se doit d'être vécue pleinement, à chaque seconde sans vivre le regret des années écoulées. La nostalgie, c'est une perte de temps, croirait-on lire du début à la fin de son autobiographie.


Merveilleuse Marguerite, dont "le feu est vraiment l'image de ta vie" , je t'aime et certainement que je te relierai quand les bleus m'envahiront.

Nicole Savard
Chicoutimi


Repost 0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 01:51



Elle  est   là ,  toute menue,   se  décoiffant   dans    la bise
Se berçant  mollement sur les chaudes vagues   du désir,
Respirant avec force l'odeur musquée du brumeux étang.
À  peine  née,  elle se  meurt  lamentablement  et   soupire
Rêvant    au   beau       prince        charmant      déjà   envolé
Vers   d'autres  cieux,  d'autres jeux,  d'autres  échappées
Qui  lui  procureront   cet  élexir    de jeunesse,   envoûtant
Comme     le nuage se  noyant dans les eaux qui l'aspirent.


Elle  est  là  se croyant  le  chevalier    conquérant   et    fier
Subjugant la plus oisive des dames   de   ce   clos   univers
Embrassant               dans      sa          folle           chevauchée
L'épopée               surhumaine,              sans      aucune épée
D'un    monde                 exquis,  à           ses         dimensions


                                        L'enfance

                     Semblable    à      cette    femme     joyau,
                     Conquiert  la  vie, le  souffle, le flambeau
                     Du plus  grand  des  vaillants    bataillons.
Repost 0
Published by Nicsav - dans Poésie
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 01:28
Repost 0
Published by Nicsav - dans Vidéos
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 01:20
Repost 0
Published by Nicsav - dans Vidéos
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 00:56


Elle est  là câline, si fine, si belle dans sa soyeuse robe grise.
Elle me  donne de la  tendresse  à chaque jour, sans traîtrise.
Pour elle, les grands mots, les phrases n'ont pas d'importance
Car elle aime la tranquillité, la paix, l 'harmonie et le  silence. 
Son monde, elle l'habite en  reine  absolue  sur son trône d'or
Qu'elle a  élevé  afin de rendre ses sujets fiers comme condor


Elle est belle. Sa taille sculpturale fait l'envie de ses voisines.
Pourtant elle dévore tout  avec  appétit  cette chère coquine.
Si son  coeur elle me  donne simplement ,  sans artifice aucun
C'est  qu'elle  est  nantie  d'une  générosité hors du commun.


Des défauts , elle en a   mais je  lui  pardonne  presque tout
Car  ses  yeux  émeraude  et chagrinés parfois, sont si doux
Que la réprimande se fait  cajoleuse et  quasi complimenteuse
Flattant la  contrite de faux attributs et qualités menteuses.


Oh, comme elle est belle la vie, celle qui joliment nous permet
Dans son  bel éventail  de libéralités et  de dons fantastiques
De jouir  aisément  et  joyeusement  des  êtres  qui à jamais,
Dans nos mémoires remplies,sèment  sans  devenir  apologique,
Des  moments    de  chaleureuse  complicité,  de simple amour
Avec  de  petits  animaux  félins  au coeur, pattes de velours
!
Repost 0
Published by Nicsav - dans Poésie
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 17:09



Ingrédients:

1 tasse de farine blanche tamisée
1/2 c. à thé de sel
1/4 tasse de sucre splenda
2 oeufs
1/4 tasse de sirop d'érable
1 c. à thé de vanille pure
11/2 c. à table d'huile d'olive
1 tasse de lait


Préparation:

1- Mélanger dans un bol les ingrédients secs et faire un creux au centre de ce mélange
2- Déposer dans ce creux l'huile, les 2 oeufs et  la moitié du lait
3- Détremper le tout avec une cuillère de bois puis ajouter le reste du lait.
4- Ajouter la vanille et le sirop d'érable
5- Avec un fouet, battre le tout afin que la texture de la pâte soit légère
6- Chauffer  à feu moyen une poêle. Ajouter un peu d'huile
7- Verser une louche , verser environ 1/3 de tasse de pâte à crêpe et répandre uniformément en secouant la poêle légèrement
8- Faire dorer la pâte très mince et la retourner avec une spatule  pour la faire cuire de l'autre côté
9- Servir immédiatement. Garnir de sirop d'érable

Repost 0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 02:34


Ingrédients:


A) Pour le gâteau

1 1 /2 de farine blanche tamisée
2 c. à thé de poudre à pâte
1 /2  c. à thé de sel
1/2  tasse de beurre ou de margarine
1  tasse de sucre splenda
1 c. à thé de vanille
3/4 de tasse de lait
2 oeufs

B) Pour la garniture

3 tasses de fraises ou de framboises coupées en tranches
2. c. à table de sucre splenda
1 c. à table de jus d'orange
crème fouettée à 35 %
confiture de fraises ou gelée de fraises
Cerises au marasquin




Préparation:


 A) Pour le gâteau

1-  Le four doit être préchauffé à 350 degrés F
2-  Étendre de la margarine avec un papier essuie-tout sur les moules ronds à gâteau
3-  Mélanger dans un grand bol la farine, le sucre et la poudre à pâte et le sel
4-  Ajouter le beurre ou la margarine au mélange de farine et ajouter les oeufs
5- Verser le lait graduellement en remuant constamment jusqu'à formation d'une belle pâte assez molle
6-  Ajouter la vanille et mélanger bien
7- Verser la pâte dans les moules à gâteau 
8-  Cuire au four pendant 30  à 35 minutes environ jusqu'à ce qu'un couteau en ressorte propre
9-  Sortir du four et faire refroidir



B) Pour la  La garniture

1- Mélanger les fraises ou les framboises dans un grand bol, ajouter le jus d'orange et le sucre
2- Fouetter la crème  35%
3- Étendre sur le premier gâteau la confiture de fraises
4- Ajouter le deuxième gâteau et répandre la crème fouettée sur l'ensemble des gâteaux
5- Déposer les fraises ou les framboises sur le dessus du double gâteau
6- Ajouter quelques cerises au marasquin à travers les fraises (facultatif)
7- Mettre au frigo et servir froid







Repost 0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 02:09

Le chat noir sourit, la femme malade miaule el l'homme aboie
Le   petit   enfant  joue à   jeter  ses   larmes  aux  abois
Le  nuage  rose  lance  de   la  pluie,  crachin  laissant  coi
Le bleu ciel qui s'était paré  pour le  mariage du célèbre roi.

            De quel roi parlons-nous? Allez!
               Faites un effort, voyons!
            Il croyait de son chef allumer
               Un peuple sans renom.


Eh  oui,  mes  amis,  si nous  nous sommes si souvent  séduits
Par  nos   rêves,  espoirs,   désirs   dérisoires,   démesurés
Et  incongrus,   c'est  que   nos   âmes   aspirant  à  l'infini
Ont  cette   fragilité   du  bel  agneau  à  l 'abattoir  mené.

Le   chien  en  chair à   canons   se    déguise     pour plaire
À     son    maître,   souvent    non   maître  des  situations
Dans    lesquelles    il  se  croit,   cher     mortel,  salutaire
Mais    surprise!      La  grande       fresque  du  visionnaire
S'élève ,    s'envole     dans le  vent   fou, en  pure  illusion
Pour     ne    laisser  au  coeur  des  ébréchés    que  dépit,
Colère,   amertume,   irritation,    aigreur    et      jalousie.
Repost 0
Published by Nicsav - dans Poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Nicole Savard
  • Le blog de Nicole Savard
  • : Mon blogue renferme mes poèmes et mes oeuvres en peinture.Il ya aussi des critiques de livres et mes recettes préférées.
  • Contact

nicsav

Recherche

Liens