Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 23:15



Ingrédients:

4 lb de viande à tourtière coupées en cubes ( porc, boeuf et veau)
4 oignons hachés
Sel et poivre au goût
5 oz de consommé de boeuf ( en boîte ou le faire avec du bovril au boeuf)

10 tasses de pommes de terre coupées en cubes
Abaisses de tarte


Préparation:

1- Mélanger la viande, les patates, les oignons, le consommé, les assaisonnements et faire mariner le tout au réfrigérateur toute la nuit
2- Recouvrir un grand plat à tourtière d'un abaisse de tarte
3- Verser de l'eau jusqu'à égalité des pommes de terre
4- Recouvrir d'une autre abaisse de tarte
5- Fouetter un oeuf et badigeonner l'abaisse du dessus avec un pinceau à patisserie
6- Cuire au four à 400  degrés F pendant 1 heure environ.  Baisser la température du four jusqu'à 200 degrés F . Cuire pendant environ 5 à 6 heures à couvert. La dernière demeure. enlever le couvercle et laisser brunir davantage jusqu'à ce que la pâte soit dorée parfaitement.
7- Servir avec du ketchup vert ou rouge.

Commentaire:

Certains vont préférer utiliser de la viande hachée. Alors. substituer la viande carrelée par 1 1/2lb de porc haché, et 1 1/2 de veau haché et 1 lb  de boeuf haché
Accompagner votre assiette de tourtière d'une bonne salade du chef
Repost 0
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 23:08
Repost 0
Published by Nicsav - dans Vidéos
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 22:43


Ingrédients:

400 g de filets de goberge
Huile végétale
Sel et poivre au goût
2 c.à thé de jus de citron
1 boîte de 284 ml ( 10 onces)  de soupe de crème de céleri concentrée
1/3 de tasse de vin blanc
1/2 c. à thé d'aneth


Préparation:

1- Faire tremper les filets dans du lait durant 15 minutes et les éponger avec du papier essuie-tout
2- Mélanger la crème de céleri, le vin blanc et l'aneth et verser dans un plat allant au four
3- Faire cuire les filets avec de l'huile végétale  2 minutes de chaque côté
4- Assaisonner les filets et les arroser de jus de citron
5- Les déposer dans le plat et cuire au four préchauffé à 400 F pendant 15 minutes
Repost 0
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 22:21




Ingrédients pour 2 portions:

400 g d'aiglefin
2 oignons hachés
3 pommes de terre
300g d'épinards
2 carottes
1c. à thé de sel d'oignon
1 pincée de basilic et de marjolaine
3 c. à soupe d'huile d'olive
Sel et poivre
Vin (facultatif) ou eau


Préparation:

1- Faire tremper les filets d'aiglefin dans du lait durant 15 minutes et les éponger avec du papier essuie-tout
2- Assaisonner les filets avec le sel, le poivre, le basilic et la marjolaine
3- Préchauffer le four à 500 degrés F
4- Beurrer un plat à gratin. En tapisser le fond de fines lamelles de pommes de terre et d'oignon haché. Répartir les épinards brièvement étuvés
5- Couvrir de rondelles de carottes et assaisonner de sel d'oignon et déposer les filets d'aiglefin
6- Napper d'huile d'olive et couvrir le plat d'une feille d'alu et cuire au four 15 ninutes à 500 degrés F
7- Sortir du four, verser le vin et remettre au four 1 minute
8- Servir chaud


Repost 0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 18:00



Ingrédients:

1 tasse de margarine
11/2 de sucre splenda
2 tasses de carottes râpées
3 oeufs
1 c. à thé de vanille
2 c. à thé de poudre à pâte
2 c. à thé de cannelle (facultatif)
1 c. à thé de soda à pâte
1/2 c. à thé de sel
1/2 tasse de lait
1/2 tasse de noix hachées


Préparation:


1-  Défaire en crème la marguerine et le sucre
2-  Ajouter les oeufs, les carottes et la vanille
3-  Tamiser ensembles les ingrédients secs
4-  Alterner avec le lait en brassant après chaque addition.
5-  Incorporer le
1-  Défaire en crème la marguerine et le sucre
s noix hachées
6- Cuire au four à 340 degrés F,40 à 50 minutes
7-  Vérifier avec un cure-dent pour voir s'il est bien cuit


Glace à la vanille:

1-  Mélanger 1 paquet de fromage à la crème léger avec 1c. à table de lait et 1/2 c. à thé de vanille
2-  Ajouter 3 tasses de sucre en poudre, tamisé
3-  Mélanger le tout pour obtenir un mélange mousseux.
4-  Verser ce mélange sur le gâteau refroidi.


Délicieux!



Repost 0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 17:20

Je me souviens de  ce  jardin  où   mille    fleurs
De leur  arôme  nourrissait  mes  rêves   secrets
Et    grisée    par   cette    infinie      langueur
Du     temps   de     mon  enfance    batifoleuse
Dans   les  airs ,      doucement,   je  m'envolais.

Portée  par  les effluves  subtiles,    dévoreuses
De  lilas,  de  jacinthes, de roses  et  de muguet
Heureuse,  dans   la   brise,   je   me    berçais.

Je  me  souviens   de  ce   jardin aux  mille fleurs
Ensemencées, bénies  par  ma  mère dont  l'amour
Incommensurable pansait mes peines et mes pleurs.

Je  me   souviens   avec  tristesse  de  cet  éden,
Bonheur   d'été,   bonheur   éphémère  d'un  jour
Où,  seule,  je   vivais   en     pure     magicienne
Dans ce   beau    jardin,    dans     l'arrière-cour
De   mes     rêves,   mille   rêves   trop   courts!
Repost 0
Published by Nicsav - dans Poésie
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 05:17


Je  les    regarde    et  doucement  les   admire
Dans  leurs yeux si tristes   les   ans    défilent.
Mon âme  emportée par  la  rêverie   s'attendrit
Quand de  leur bouche amincie, elles  me sourient.

La pureté  de  leur   coeur  embellit   mes idéaux,
 Pour des heures, le  chagrin, hideux masque  gris,
Me quitte pour me donner   sans    honneurs  faux
 Le plaisir singulier de voir  s'envoler   mes  ennuis

Leurs voix ont le timbre voilé  de ma   chère  mère
De celle qui hélas m'a  quittée il   y  a   longtemps
Et  dont  le souvenir  flotte , éthéré dans  les airs
Me rappelant sans   cesse  la bonté d'une   maman.

Si leur  dos un peu arqué marque un âge    avancé
Ces  vieilles dames dont le cadran a   déjà   sonné
Marchent, petits pas élégants ,dans l'antichambre
De la mort et  moi, comme elles,  j'exhale l'ambre
.

                                                                                          Nicole Savard
Repost 0
Published by Nicsav - dans Poésie
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 05:03
De vive voix
de Luciano Pavarotti, William Wright

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

critiqué par Nicole S., le 25 avril 2009
(Chicoutimi, Inscrite le 27 février 2009, 65 ans)

La note: 9 etoiles

Pavarotti, un être exceptionnel!

Critique du livre PAVAROTTI DE VIVE VOIX de William Wright.



Pourquoi aime t-on de façon unanime Luciano Pavarotti? C'est ce à quoi essaie de répondre William Wright dans son livre intitulé PAVAROTTI DE VIVE VOIX.

La biographie qu'il dresse est vraiment superbe. On ne se lasse pas de voir Pavarotti à travers les yeux de Wright qui est devenu pour lui, au fil des ans, un bon vieil ami. Écrivain et journaliste. Il faut le dire, Wright est aussi un fan d'opéra. On comprend dès lors que l'amitié qui les unit est au coeur de toute l'écriture de ce livre. Et c'est ce qui est, à mon avis, vraiment exceptionnel. Cette chaleur, ce respect mutuel et cette passion qui les animent tous les deux transpirent du début à la fin du récit.

« Il s'est passé tellement de choses en 35 ans d'opéra que j'arrive à peine à me souvenir des événements importants de ma carrière », dira Pavarotti à Wright. Voilà pourquoi, l'écrivain qui l'a suivi au fil des ans, à travers le monde entier, suppléera au manque de mémoire du plus grand ténor au monde.

D'ailleurs Pavarotti nous est présenté comme un être assez pudique. Il trouve difficile de parler de lui, de son monde intérieur. C'est grâce aux nombreux statagèmes de l'écrivain que Pavarotti se livre petit à petit. On apprendra sa timidité, ses peurs face au public, sa spontanéité coutumière, le côté taquin qu'il a avec ses amis et surtout l'immense reconnaissance qu'il a envers Dieu pour le talent exceptionnel dont il est doué.

Petit à petit, nous apprendrons un autre côté du caractère de Pavarotti. Un homme décidé et fonceur. Comme il vise un ultime but , celui de rendre l'opéra accessible à tous , il se lancera dans des sentiers inconnus pour lui . Il fera des émissions de télévision dans lesquelles la caméra servira d'instrument pour atteindre le but visé. Jamais cependant, on ne verra Pavarotti s'enfler d'orgueil. Il saura garder les deux pieds sur terre.

De plus, sa passion pour l'opéra le mènera à donner des concerts , par exemple, à Carnagie Hall , avec des stars du rock. On le verra cotoyer Bryan Adams, Sting etc.Il ira même jusqu'à monter un grand opéra, La Bohème, en Chine. Rien ne l'arrête.

Si tout va bien dans la carrière artistique de Pavarotti , il n'en va de même dans sa vie personnelle et familiale. Il aura à traverser diverses épreuves comme la maladie dramatique d'une de ses filles,une opération chirurgicale aux genoux, et son embonpoint auquel il aura à faire face à tous les jours de sa vie.Mais grâce à l'aide de sa femme , de ses trois filles et de l'encouragement qu'il reçoit de tous ses fans et amis, Pavarotti se relève à chaque fois de chacune de ses épreuves. Son optimisme légendaire lui fait traverser les ennuis quotidiens de façon exemplaire. Jamais , il ne se plaint. Au contraire, il s'estime particulièrement choyé, béni et heureux.

Ya-t-il assez de raisons qui justifient l'amour que tout le monde porte envers Luciano Pavarotti? Je crois que si. Cependant , si vous voulez apprendre et surtout comprendre davantage comment un homme né dans un milieu très modeste, dans une petite ville d'Italie, Modène, peut arriver à traverser le temps grâce à son génie, grâce à sa voix d'or unique et surtout grâce à sa grande détermination , eh bien , je vous recommande la très belle biographie de William Wright.


                                                                                                                                            Nicole Savard  avril 2009


Repost 0
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 04:13
 

Suivant


par Nicole S., le 28 février 2009
(Chicoutimi, Inscrite le 27 février 2009, 65 ans)

La note: 8 etoiles

Le tour de ma vie en 80 ans. Quelle belle vie!

Le tour de ma vie en 80 ans est un livre que j'ai vraiment aimé. Il est rafraîchissant, plein de fantaisie et d'humour. L'auteure y raconte ses aventures ordinaires mais qui deviennent extraordinaires par la façon particulière qu'elle a de démystifier le quotidien. Elle sait en rire et passe de la tristesse passagère à la joie fulgurante en un instant.

Le livre de Marguerite Lescop est une oeuvre qui m'a fait du bien du début à la fin. Son récit est plutôt celui d' une autobiographie qu'un roman.

L'auteure est une femme au caractère primesautier. Elle agit, dit-elle , et puis elle réfléchit. Sa joie est contagieuse. Pour tous ceux et celles qui sentent le poids miner leur quotidien, lisez Marguerite Lescop et vous vous sentirez ragaillardis, enjoués et vous aurez surtout envie d'être heureux à chaque instant de votre vie. La vie est si courte qu'il faut s'activer, la prendre à bras le corps et en resteLe tour de ma vie en 80 ans
de Marguerite Lescop

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances , Littérature => Francophone

critiqué r maître tout le temps.

                                                                                            Nicole Savard

Repost 0
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 03:18


Comme il est doux  d'aider!
Comme il es doux  d'aimer!
Aider    sans        exiger,
Aimer    sans     demander.


Consoler   et    embrasser
Réchauffer et     secourir
Le coeur  sur     la   main
Et la main  sur    le coeur.


Comme il est doux    d'aider!
Comme il est beau de nourrir
le corps    de    son   voisin
Et l'âme de   son   prochain!
Repost 0
Published by Nicsav - dans Poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Nicole Savard
  • Le blog de Nicole Savard
  • : Mon blogue renferme mes poèmes et mes oeuvres en peinture.Il ya aussi des critiques de livres et mes recettes préférées.
  • Contact

nicsav

Recherche

Liens